Cookies : informations relatives aux lois de l'Union Européenne

Les cookies assurent le bon fonctionnement de l'ensemble des services Simland. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK

Se connecter à Simland

 

 

 

J’ai oublié mon mot de passe


Vous êtes nouveau ? Cliquez ici !




Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 6 messages ] 
Activités de Napoléon La Violette | Visite d'Ivan Riversk 
Auteur Message
Citoyen
Citoyen
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 17 Juin 2007, 15:44
Argent en votre possession:
191.00

Message(s) : 9541
Localisation : Derrière sa barbiche.
A propos de vous: [url=Lien Ville]Ville[/url] | Région |Image
Image

Compte-rendu des activités du Guide suprême Napoléon La Violette publiées de façon 100% neutre et objective dans le but d'aller vers toujours plus de démocratie et de transparence et de rendre pathétiquement jaloux les capitalistes de tous poils.


Calendrier :

18 avril : prise de fonctions
19 avril : purge
20 avril : purge
21 avril : inauguration d'un Goulag
22 avril : purge
23 avril : le Guide emmène Mlle Gronenev au cinéma voir le dernier Miyazaki


18 Avr 2014, 06:56
Profil Site internet
Citoyen
Citoyen
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 17 Juin 2007, 15:44
Argent en votre possession:
191.00

Message(s) : 9541
Localisation : Derrière sa barbiche.
A propos de vous: [url=Lien Ville]Ville[/url] | Région |Image
Discours inaugural

« Thoulak, terre de Sims ! »


Image


Novaya Tulsk, 18 février 2014.

Il est 18 heures, je descends l'avenue Mouammar-Kadhafi, dans le centre-ville de Novaya Tulsk. Il pleut, et mes chaussures cirées de membre du Parti intérieur se voient doucement recouvrir de boue. Je sors du bureau par permission exceptionnelle, car je suis le seul de ma division à avoir travaillé 72 heures la semaine dernière, à établir les plans pour améliorer le ravitaillement des masses populaires en pommes de terre X2 de qualité socialiste. Un travail ingrat, mais il faut bien que quelqu'un le fasse. Ou bien laisserons-nous la famine s'installer dans notre République, alors que les capitalistes qui nous affament mangent à leur faim ?

La rue est relativement étroite et la foule est nombreuse, jusqu'à la place-Révolution-d'Octobre. Mais je sens la chaleur de la population qui m'environne. Tous, les affamés et les amaigris, les édentés et les méprisés, ils viennent pour la même chose, s'amassant, inondant les rues de la capitale du Socialisme comme une seule force humaine, dotée de cent visages. Savent-ils qui je suis ? Qui, dans ces mécaniciens, ces laboureurs, ces ouvriers spécialisés a reconnu l'ingénieur qui, depuis des années, les nourrit ? Je préfère ne rien dire et me fondre dans cette foule, où je vois bien plus de beauté à un visage simple de travailleur manuel qu'à toutes les faussetés botoxées du monde de nos oppresseurs.

Et voilà que nous atteignons la place, et voilà que nous retenons notre souffle comme si nous n'avions tous qu'un seul poumon pour le faire, et voilà qu'Il apparaît, et tous se taisent. Les souvenirs reviennent aux tempes, ceux des bons jours, de la bonne chère, des repas d'élan ou des goulaschs socialistes à n'en plus finir, des tablées du Parti où chacun pouvait rire et passer du bon temps avec ses camarades, des femmes blondes et superbes, bien nourries à la mamelle du Socialisme, des enfants propres et espiègles, de la culture qui berçait nos oreilles par la Tatseta, le théâtre et les artistes qui vivaient au sein de nous tous, de la Science et de ses progrès, de notre enthousiasme pour la conquête spatiale, mémoires de la Nature quand elle n'était pas encore polluée par les McDonald's, mais notre voisine et notre hôte, mémoires de la famille, du drapeau, du service militaire, de la fierté nationale, de tout. Et alors nous avons compris que le moment est historique, et ce n'est plus seulement Napoléon La Violette qui apparaît, un vieux lion revenu d'exil avec une barbe de héros et la sagesse d'un frère aîné, non, c'est notre Pays que nous voyons, riche et heureux comme autrefois, et qui a revêtu, pour l'instant, les habits vert mélèze et les traits conquérants de notre Chef bien-aimé.

Que puis-je dire ? Ces moments sont restés gravés dans ma mémoire avec une précision telle, que je risquerais de faillir à ma tâche de reporter par la force d'une émotion à vrai dire bien peu socialiste. Laissons plutôt parler le Grand Homme, dans ses propres mots qui sont, après tout, l'expression juste et vraie de tout un Peuple. Quand à moi, camarades, qui ai modestement pris la plume d'un instant, je retournerai dès demain à mon bureau, plein d'entrain et d'optimisme car, c'est certain, quelque chose de grand est (à nouveau) en marche.

Iouri Dekuisine

Le seul et unique Guide NAPOLÉON LA VIOLETTE a écrit:
Camarades !

Je suis revenu.

Je suis revenu après bien des péripéties qui ont laissé notre Peuple spolié, essoré, incompris. Pauvre peuple orphelin qu'un quarteron d'usurpateurs innommables, autoproclamés « gouverneurs » par la grâce du Saint Marché et l'opération de quelques sous-fifres du capitalisme basés à Utopia, ont privé de ma personne ! Dans mon martyre, c'était le martyre du Thoulak que je ressentais ; dans mon exil, c'était l'exil du Socialisme que je craignais.

Enfin, je suis revenu et avec moi, reviendra le Socialisme. À présent, plus question de tergiverser ! [...]

Nous devons remettre notre pays sur les rails et pour cela, il n'y a qu'une seule solution : nous devons revenir à la véritable originalité du Thoulak, à savoir, la volonté qu'il a toujours eu de se démarquer des autres États. Nous sommes en l'an zéro, mais nous voulons devenir l'État numéro un pour l'originalité.

C'est pourquoi — en accord avec le Livre blanc que j'ai présenté le mois dernier au président simlandais Ivan Riversk, qui a eu la sagesse de bien vouloir m'écouter — je proclame désormais 2014 année Un du cycle Sims au Thoulak.

Le cycle Sims va commencer très bientôt et se mettra en place au moins pour un an. Voilà ce qu'il signifiera. Nous sommes toujours un État de maires et nous admirons, apprécions, et améliorions l'art urbain à Simland, dans la mesure où nous avons quelques-uns des plus belles créations SimCity qui soient, de l'aveu de tous.

Désormais nous devons aller au-delà de nous-mêmes et c'est pourquoi nous ferons tout pour attirer les créateurs Sims. Ceux-ci pourront installer leurs Résidences, et nous nous chargerons de les peupler. Ceux-ci pourront devenir nos résidents, et nous nous chargerons de les intégrer. Ceux-ci pourront même créer leurs objets si le cœur leur en dit [...]

Une période nouvelle de prospérité commence pour le Thoulak, avec les Sims comme objectif et la diplomatie, l'activité et l'humour comme armes. Rien ne se bâtira sans vous, camarades, mais aussi sans vous, maires et Simeurs de tout Simland, qui cherchez de quoi bâtir sur du neuf. Venez chez nous ! Venez chez nous ! Vous, les pionniers, les créateurs, les chercheurs de nouveautés, les aventuriers, les lassés des intrigues et de la bisbille d'outre-Hanovria.

[...]

Vive la République, vive le Socialisme et vive Moi !


Applaudissements nourris. Napoléon La Violette quitte la tribune et fait appraître un arc-en-ciel pour succéder à la pluie, déclenchant l'admiration de la foule.


Remerciements photo : Luis de Grimbolar. Un nouveau talent Sims 3 ?

Image
APPLAUDISSEMENTS OBLIGATOIRES


18 Avr 2014, 07:59
Profil Site internet
Citoyen
Citoyen
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 17 Juin 2007, 15:44
Argent en votre possession:
191.00

Message(s) : 9541
Localisation : Derrière sa barbiche.
A propos de vous: [url=Lien Ville]Ville[/url] | Région |Image
Visite du Président simlandais dans Notre République
UN RÉCIT DES CAMARADES SEBASTIANOFF ET GEORGEVITCH

Du 26 au 27 avril, le président simlandais Ivan Riversk (John Rivers) est en visite dans nos terres thoulakiennes, à la rencontre de la Révolution en marche, du Socialisme triomphant et aussi du bon air vivifiant qui fait la santé et le bon pied bon œil de nos concitoyens. À l'occasion de cette visite historique, nos amis les camarades Sebastianoff et Georgevitch nous accompagnent et nous font découvrir les merveilles de l'État le plus rouge de Simland.

Image
HANNOVER, LIEU DE NOTRE PREMIÈRE VISITE, ICI EN 2004


SEBASTIANOFF – Bonjour chers camarades ! Hahaha ! Quel grande journée, poil au nez !
Salut. – GEORGEVITCH
SEBASTIANOFF – Hahaha sacré boute-en-train, toujours le mot pour rire (poil aux mires) ! Alors tu m'excuseras de te couper dans ta démonstration, Gégé, mais voici que l'avion Air Simland One d'Ivan Riversk atterrit sur le tarmac de Folovgrad, et je vois, ouiiii, je vois la délégation présidentielle qui s'apprête à descendre l'escalier, d'abord une femme en uniforme bleu, OH MON GUIDE ! elle est magnifique, regardez-moi cette beauté méridionale ! On la voit à peine derrière ses nénés, hahaha, quel corps et quel galbe, oh mes aïeux, ça me rappelle mon dernier voyage dans un pays capitaliste, je m'en souviens comme si c'était hier, c'était en Russie en 1993 ! Alors je ne sais pas très bien à quoi correspond son uniforme mais la régie va procéder aux recherches, chers auditeurs, et il n'y a pas de doute qu'elle soit une conseillière très proche et très gradée du Guide simlandais Ivan Riversk étant donné la prestance de son uniforme bleu céruléen frappé d'une aigle simlandaise argentée qui brille au soleil...

Ça, hôtesse de l'air Simland Airlines. Très gentille. – GEORGEVITCH
SEBASTIANOFF – Mais bien sûr mon cher Géo ! Alors passons sans transition à la suite, et ouiiii, je vois le Guide simlandais qui s'extrait de l'appareil, c'est historique, c'est un bel homme quoi qu'assez petit, bien sûr il n'a pas la prestance de Notre Guide à nous. D'ailleurs Notre Guide l'attend, non pas sur le sol ce qui serait indigne, mais sur une plateforme surélevée à la taille de l'appareil, afin de ne pas se situer plus bas que le Guide capitaliste, hahaha ! C'est génial, Notre Guide peut vraiment tout se permettre, c'est vraiment la beauté du Socialisme !

Moi voir chaussettes lui. Chaussettes Ran-tan-plan ordinaires. – GEORGEVITCH
SEBASTIANOFF – Mais bien sûr mais bien sûr, elles sont magnifiques et suintent de puissance Guidale ! Je vois à présent le Guide capitaliste saluer Notre Guide à nous, alors, comme cela a été convenu au protocole le président capitaliste va s'avancer vers le Chef de la Révolution et accomplir le geste symbolique d'un déploiement semi-vertical du bras à la hauteur de la poitrine, geste de supplique auquel le Commandant-invaincu-à-la-volonté-de-fer va avoir le choix de répondre, soit par le mépris, ce qui se traduira par un silence gêné et une totale immobilité de son Bras Droit, soit par la pitié, ce qu'il traduira en acceptant le contact physique de l'insolent... et... OH OUI je vois Son Bras se lever lentement en direction d'Ivan Riversk, le Guide a donc accepté de surseoir à l'anéantissement total du Chef des Forces de l'Oppression, c'est un moment HIS-TO-RIQUE !
Quoi programme ? – GEORGEVITCH
SEBASTIANOFF – Ahaha très bonne question mon cher Géo (poil aux abdos) ! Alors le Grand-soleil-du-XXIe-siècle a proposé au président capitaliste une tournée des principales villes de Notre République, afin d'attirer son attention sur la détresse de Notre Peuple affamé par des successions de « gouverneurs » usurpateurs mais aussi pour montrer aux étrangers la beauté architecturale de notre pays. Alors, je vous propose de suivre le cortège officiel en voiture, et nous commenterons les sites devant lesquels les Dirigeants s'arrêteront... Allez, en voiture Simone ?

Voiture rédaction cassée. Lada trop vieille. – GEORGEVITCH
SEBASTIANOFF. – Quoi ?!?! Mais ça ne va pas du tout coco !!! Et comment je fais mon émission moi ?

Moi motocyclette. Vroum vroum ! – GEORGEVITCH
SEBASTIANOFF – Ils vont m'entendre à la rédaction !!! Bon, j'imagine que l'émission passe avant tout... Allez hop, on y va !


Hanover – les origines du Thoulak – 11h00

SEBASTIANOFF – Aïe aïe aïe mon dos... tu ne me fais plus jamais ça coco ! Bon, alors nous revoilà (poil au bras), toujours de bonne humeur, et nous sommes désormais à Hanover, oui, Hanover chers spectateurs, ou plutôt ce qu'il en reste ! « L'Étoile-du-Monde a en effet décidé d'organiser la visite d'aujourd'hui selon une logique chronologique, pour permettre de fonder le Thoulak nouveau sur les fondations du Thoulak historique », c'est pas moi qui le dit c'est écrit dans la Brochure Officielle !... On nous informe également qu'un projet de Musée des 10 ans du Thoulak pourrait bientôt voir le jour.
Thoulak nouveau ? Toi expliquer. – GEORGEVITCH
SEBASTIANOFF – Mais bien sûr mon cher coco ! Alors c'est le célèèèèbre projet de Notre Guide qui fait déjà la une de tous les journaux même capitalistes, de re-fonder Thoulak sur les Sims. Mais bien entendu rien ne pourrait être établi sans un retour aux sources, et nos su-per-bes villes SC4 qui font notre Gloire, et c'est pour ça que nous les visitons !

Alors expliquons un peu pour nos auditeurs et revenons très loin en arrière. À l'origine était le Verbe, bon, le Verbe c'est celui de « Quand nos villes se rejoignent » c'est-à-dire celui de Djay qui arrive à conjuguer un verbe du 1er groupe à la 3ème personne du pluriel sans faire de faute sur le forum de Jeuxvideo.com, c'est-à-dire un exploit en terres incultes. Nous sommes le 26 décembre 2003 et qui sont les compagnons du Fondateur ? Hé bien Madawc, Jaguar, Gailu, un certain Sleede et... Altimir (hé oui). Trois heures après la fondation symbolique de Simland, notre ami Altimir nous dit :

Alti, le 26 décembre 2003 a écrit:
Bah moi j´arrive aussi avec toute mes villes ( et oui lol Simland et un nouveau pays une terre neuve, un eldorado... Alors a L´attaque!!!!!!

J´envoie Binary City et son add-on Binary FX, Altimirion, Thoulak et Tarssonis.
Je pourais avoir une region un peu a part mais bien delimité??? Mes villes sont plutot montagneuse.
Ma region s´appelera heu... vous avez pas une idée?

@+


Alors je ne veux pas faire mon Papypom mais c'est une parole HIS-TO-RIQUE parce que cela prouve que Thoulak était là, dès l'origine, que c'était même le tout premier État qui ait été pensé en tant que tel et que là se trouve la nécessité d'une indissoluble union entre Simland et le Thoulak. C'est drôlement beau ce que je viens de dire là !!!

Ouais. – GEORGEVITCH

SEBASTIANOFF – Chut Gégé, tu es bien bavard ce matin, laisse-moi en placer une quoi ! Alors le Thoulak va se développer pendant ces quelques années sous la direction d'Altimir et de son ami Dracol, qui est le maire de notre Hanover où nous nous trouvons. Et à l'origine le Thoulak c'est simple : c'est des usines, des usines et encore des usines, rien qu'avec du Maxis !!! Mais aussi une énorme utopie à base de science-fiction, parce qu'il faut savoir que pour notre ancien Guide Altimir, Thoulak a été fondé par les Zergs, des créatures aliens venues de l'espace et, c'est certain, cela signifie que le Thoulak doit non seulement conquérir toute la Terre mais aussi s'étendre vers l'espace...

Le centre de la Sedna – 12h30

Quoi Guide faire maintenant ? – GEORGEVITCH

Parfaitement, revenons à la visite ! Alors le Guide a invité son homologue simlandais à rejoindre une classe d'écoliers qui a décidé de visiter les anciens chantiers spatiaux d'Hanover situés dans la grotte de Sedna. Le Train Guidal arrive à l'entrée d'Hannover et s'arrête sur les quais, en-dessous d'une giganteeeeeeeeesque statue installée ici à la fin du règne du second gouverneur Dracol, en 2005. Le Soleil de la Classe Ouvrière s'avance, accompagné du Guide des Forces Obscures Ivan Riversk.


Image
LE RÈGNE D'ALTIMIR FUT MARQUÉ PAR CETTE ARCHITECTURE PLUTÔT... SAISISSANTE


Miam miam petits bouts ? – GEORGEVITCH

SEBASTIANOFF – Non non je vous rassure chers auditeurs, tout est sous contrôle car le président simlandais a promis de ne manger aucun enfant pour cette fois-ci, malgré son régime capitaliste qui comme chacun le sait en fait son plat principal ! Le Guide et Ivan Riversk se faufilent auprès de la classe d'école, qui n'est bien entendu au courant de rien, et les 15 gardes du corps du KGB font tout leur possible pour apparaître aussi juvéniles et peu policiers que possible. Ivan Riversk chuchote quelques mots à l'oreille du Guide qui fait mine de ne pas entendre, car la maîtresse les regarde vilainement et pourrait bien les gronder.

La visite continue ! La maîtresse montre aux enfants quelques déchets nucléaires et leur pose un problème de calcul simple : « Vous savez que la demi-vie radioactive du thorium 230 étant égale à 18 jours ; sachant que ma masse radioactive de thorium pèse m0 = 1 µ g, à quelle date la masse de thorium 230 restante se désintégrera-t-elle ? » Tous les enfants s'écrient avec joie : « Avec une constante de désintégration ln 2 / 18, dans 75.280 ans, camarade maîtresse ! », à la joie du Guide qui n'a pas voulu leur souffler la réponse pour ne pas leur faciliter la tâche. Seul Ivan Riversk a piteusement échoué a trouver le bon résultat, montrant ainsi son manque de connaissances basiques en thermochimie nucléaire sans doute lié à la faiblesse affligeante de l'industrie nucléaire de Méridionie, d'où il est issu. Mais le Père-de-la-Nation, dans un sourire poli, fait mine d'ignorer combien son interlocuteur vient de révéler une faiblesse qui pourra s'avérer déterminante dans la libération de nos frères ruscovites.

Visite déjà finie ? – GEORGEVITCH
SEBASTIANOFF – Oups, bien sûr non, le Guide et son homologue, brillants de joie (et aussi un peu de radioactivité), repartent simplement vers la sortie après que le président simlandais a acheté quelques souvenirs à la boutique du musée de Sedna, et notamment un porte-crayons en uranium hautement enrichi, qu'il pourra montrer à son épouse ou à ses enfants !... Nous allons simplement rendre l'antenne car notre compteur Geiger commence à s'affoler, mais ne vous inquiétez pas, nous reviendrons dès ce soir pour la suite de cette captivante visite sur les terres du Thoulak.

Poil à l'os iliaque ! – GEORGEVITCH


Ce soir : Ivan Riversk rencontrera les personnalités de l'économie thoulakienne autour d'un dîner
Ne manquez pas cet épisode !


PETIT BONUS : REDÉCOUVREZ LE THOULAK DE 2004 ICI !


LД DISCЦSSIФИ C'ЗST LД'


26 Avr 2014, 14:09
Profil Site internet
Citoyen
Citoyen
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 17 Juin 2007, 15:44
Argent en votre possession:
191.00

Message(s) : 9541
Localisation : Derrière sa barbiche.
A propos de vous: [url=Lien Ville]Ville[/url] | Région |Image
Visite du président simlandais dans Notre République
ÉPISODE II : LE DÉLICIEUX REPAS GLAMOUR


Du 22 au 23 mars, le président simlandais Ivan Riversk (John Rivers) est en visite dans nos terres thoulakiennes, à la rencontre de la Révolution en marche, du Socialisme triomphant et aussi du bon air vivifiant qui fait la santé et le bon pied bon œil de nos concitoyens. Désormais à Novaya Tulsk, il rencontre les dirigeants économiques de la Province Rouge. Une soirée de gala présentée par le professeur Squadrothon, Stepan Bernitch et notre invité spécial, l'inspecteur-adjoint Charolles.

Image


La minute instructive du professeur Squadrothon

LA RÉDACTIONProfesseur bonjour, et merci d'avoir accepté de commenter avec nous cet événement historique.

PROFESSEUR SQUADROTHONPardon ? De quoi ?

LA RÉDACTIONNous allons y revenir professeur, mais à présent, voici que la soirée commence. Comme prévu, le repas commencera dans quelques minutes, le président simlandais s'assiéra en face de Notre Guide Bien-Aimé. Un repas important donc, même si, protocole oblige, l'intitulé du repas est officiellement « repas intime » et non « dîner d'État », pouvez-vous nous expliquer cette subtilité professeur ?

PROFESSEUR SQUADROTHONMais absolument mon cher ! Comme vous le savez, les capitalistes ne sont pas des gens comme nous. Ils oppriment le Peuple, ils bafouent les libertés et ils mangent les enfants. C'est tout le problème des repas de ce genre. Prenez la visite de Nixon en Chine populaire, en 1971, je m'en souviens j'étais tout môme. Hé bien, croyez-le ou non, Mao a eu un mal fou à placer Nixon à table. Il fallait éviter de le placer trop près d'un enfant, par exemple loin de la fenêtre, par laquelle il aurait pu aller faire un tour pour se servir dans l'école primaire voisine, ou bien loin de la cheminée, par laquelle il aurait pu profiter pour aller dévorer des jeunes dans le parc municipal voisin. C'est tout un casse-tête. C'est ainsi qu'en 1969 à Moscou, on a démontré scientifiquement que l'espérance de vie des enfants était réduite de 80% en présence de capitalistes, le taux atteignait même 99% lorsque ces derniers dormaient, parce que qui dort dîne c'est bien connu.

LA RÉDACTIONCertainement professeur, mais qu'en est-il du dîner en lui-même ?

PROFESSEUR SQUADROTHONHé bien comme vous le voyez, le président Rivers va prendre place en compagnie du Commandant Éclairé, et on peut voir très clairement sur son visage des signes de Capitalisme : il est grand, bronzé ce qui est un signe d'oisiveté voire de paresse, et il sourit énormément, un trait qui est commun à tous les grands criminels et psychopathes, et notamment à son maître Obama. Voyez, le repas n'a pas encore commencé et on le voit déjà jouer avec son couteau. Un signe qui en dit long !... C'est l'exemple classique du capitaliste maniaque d'armes placé dans un environnement socialiste cela dit. Je me souviens de la visite de De Gaulle en URSS, c'était en 1964 j'étais tout môme, hé bien, croyez-le ou non mais il avait emporté plusieurs ciseaux à moustaches et un nombre incroyable d'épile-nez, tout un arsenal d'armes blanches !

LA RÉDACTIONMais bien sûr professeur ! Pour terminer pouvez-vous nous dire ce qui va se passer ce soir ?

PROFESSEUR SQUADROTHONHé bien le président Rivers, qui est en train de terminer son mandat et qui cherche une possible réélection, va probablement essayer d'aborder tous les sujets qui lui permettront de relancer le Thoulak car cela est bon pour son image. Tous les sujets seront sur la table : avant tout l'aspect économique, car Notre Patrie a besoin de fonds pour se relancer, et un prêt pourrait être débloqué. Mais on n'oubliera pas non plus l'aspect politique avec les incidents de Ruscovitie qui couvent, et où Notre Guide pourrait bien passer par-dessus la tête du président simlandais en s'alliant avec le président russe Vladimir Poutine, ce qui ne serait pas profitable à l'image de marque de Rivers qui est plutôt apprécié par l'oligarchie dominante d'Utopia. Cela dit la véritable inconnue reste la composition de l'alliance électorale qui soutiendra le président, comprendra-t-elle Latthis par exemple (actuel gouverneur de Méridionie) ? Le président pourrait en effet lui jouer un tour pendable en faisant des concessions au Guide, ce qui lui lierait les mains pendant les semaines à venir et l'empêcherait peut-être de préparer une campagne électorale contre Rivers. On a déjà vu ça pendant la visite d'Herriot, par exemple, en 1934 j'étais tout môme.


La minute glamour de Stepan Bernovitch

LA RÉDACTIONHé bien merci professeur ! Tous les invités ont pris place et commencent désormais à apprécier l'entrée : des zakouski (hors d'œuvre) divers accompagnés d'une soupe typique, le chtchi au bonnes saveurs de chtc et de tch avec une petite note de chthc pour le goût. On peut voir le Guide très affairé avec Madame Rivers, prise dans une ambitieuse explication du fonctionnement des régiments de sapeurs-pompiers de la ville de Novaya Tulsk. C'est formidable.

STEPAN BERNOVITCH (surgissant)Mais ab-so-lûûûûûûûûû-ment chaîre rédaction, c'est un jeu fas-cîîîî-nant auquel le Guide bien-aimé se livre avec madame Rivers, qui est divine ce soir ! On sait la présidente très avide de nouvelles connaissances techniques et on la devine ab-so-lûûû-ment con-quîîîîîîîse par la partie de « pouet pouet camion » auquel se livre le Guide sur ses avant-cœurs généreux.

LA RÉDACTIONOh ! Vous êtes là, Stepan. Bien, rendez-vous utile, commentez un peu l'aspect glamour de cette soirée !

STEPAN BERNOVITCHMais avec plaîîîîîî-sir chaîre rédaction ! Comme vous pouvez le constater, c'est sous les ors du Kremlin de Novaya Tulsk que se déroule la Soirée Guidale, des ors qui ont déjà vu bien des moments d'histoire ! À quoi pensent ces deux grands hommes en ce moment, pensent-ils à SIMMANIA, par exemple, le refondateur légendaire du Thoulak qui avait caché sa boîte de bonbons au bon pétrole thoulakien préférés juste sous ce tapis ? C'est une coïncidence for-mi-dâââââble !

LA RÉDACTIONLe Thoulak et Novaya Tulsk, des lieux pleins d'histoire, donc ?

STEPAN BERNOVITCHMais ab-so-lûûûûûûment chaîre rédaction, et surtout pour le Guide qui en ce moment est à la reconquête du cœur des Thoulakiens-zé-des-Thoulakiennes ! N'oublions pas que Novaya Tulsk est ce lieu absolument captivââânt d'où ont régné deux des hommes les plus mystérieux de notre histoire, ce cher Simmania, tragiquement disparu dans un accident de sous-marin en 2007, puis le général Folov, éphémère et impavide président de Simland mystérieusement disparu lui aussi fin 2011 ! Leurs fantômes planeront-ils sur ce repas ? C'est un mys-taââââââîre !


Apprenons l'anglais en nous amusant avec l'inspecteur-adjoint Charolles

LA RÉDACTIONHé bien merci mon cher Stepan, vous pouvez coucher maintenant (ah non, pas la langue hé ! sale bête !) Enfin, alors que nos Dirigeants finissent avidement une bonne portion d'aspic de truite et attendent leur succulent dessert, nous allons en profiter pour apprendre quelques mots de cette langue mystérieuse qui est la lingua franca des capitalistes, je veux parler de l'anglais. Alors pour cette tâche délicate nous avons demandé l'assistance d'un spécialiste de renommée internationale, je veux parler de l'inspecteur-adjoint Charolles de la P.J. française, bonjour inspecteur, heureux de vous rencontrer !

L'INSPECTEUR-ADJOINT CHAROLLESCinq you. Aille âme vairy à pis asouelle.

LA RÉDACTIONAlors on voit le président simlandais qui s'adresse en anglais à nos dirigeants économiques, et notamment à Jabbak le Huttovitch, le respecté magnat de la... voirie thoulakienne. Alors cher inspecteur, que se disent-ils ?

L'INSPECTEUR-ADJOINT CHAROLLESIt iz vairy simpeul absolutementeli, zey are saillingue zatte ze Guide, he iz complèteli maboul in his tête.

LA RÉDACTIONFascinatingue, je veux dire fascinant ! Pensez-vous que le prêt qui pourrait être concédé à l'économie thoulakienne soit en passe d'être débloqué ?

L'INSPECTEUR-ADJOINT CHAROLLESZatte aille âme naute choure à tôle, bicause que ze Guide, he borreauz a lotte of monnaie and naiveure gives it baque, and Jabbak says he has a lot of dettes and he zinks he ouille constructionnate a palace ouiz it ouenne he guettes baque ze intérêts cumulés.

LA RÉDACTIONOn voit, on voit ! Avant de conclure, et afin de célébrer l'amitié qui unit Notre Peuple avec le peuple simlandais, pouvez-vous nous enseigner quelques mots dans la langue anglaise ?

L'INSPECTEUR-ADJOINT CHAROLLESBeute certainelli ! Ouatte iz it iou ouante tou naud ?

LA RÉDACTIONHé bien, les phrases d'usage, par exemple, comment dites-vous : « Bonjour camarade officier, j'aimerais savoir où se trouve le bureau du KGB le plus proche je vous prie, j'ai un voisin à dénoncer » ?

L'INSPECTEUR-ADJOINT CHAROLLESOuaille it is vari simpeul, « Ailo misteure l'adgente, coude iou plize lid mi tou iour cagibi, aille sinque aille ave a naille bourg aille ouante tou cafarder ».

LA RÉDACTIONSau fascinatingue ! Ouaille hé bien nous vous remercions, sur ce, le Guide et le président ont entamé un délicieux gâteau aux carottes thoulakien (le préféré du Guide), quand à nous, nous rendons l'antenne, à vous les studios !

Demain : Ivan Riversk dort à l'ambassade et fait son jogging au Liteïtchik
Mais la visite se déroulera-t-elle comme prévu ?

Ne manquez pas cet épisode !


LД DISCЦSSIФИ C'ЗST LД'


01 Mai 2014, 20:14
Profil Site internet
Citoyen
Citoyen
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 17 Juin 2007, 15:44
Argent en votre possession:
191.00

Message(s) : 9541
Localisation : Derrière sa barbiche.
A propos de vous: [url=Lien Ville]Ville[/url] | Région |Image
Visite du Président simlandais dans Notre République
ÉPISODE III : COURS IVAN, COURS


NOTE : En raison de la prestation insatisfaisante fournie par les présentateurs précédents, les camarades Sebastianoff, Georgevitch, La Rédaction, Squadrothon et Bernovitch, qui sont désormais interrogés avec le plus grand intérêt par la Commission pour l'Unité Idéologique du Thoulak Élargi (C.U.I.T.E.), le récit du jour vous est présenté de façon 100% neutre et objective par le Ministère de la Vérité.

Le « président » simlandais Ivan Riversk, accompagné de sa compagne, ont passé une agréable nuit à l'ambassade des îles Tuvalu à Novaya Tulsk. Le souhait de passer la nuit dans une ambassade a été exprimé par la délégation simlandaise, visiblement peu à l'aise avec le fait de dormir en terres socialistes. (Il est vrai que le socialisme triomphant leur eût donné mauvaise conscience et nous n'avions pas d'enfants à donner pour les petits creux nocturnes.)

À 9h30, Ivan Riversk a de nouveau rencontré le Guide qui l'a félicité de son bon teint, et a commencé une conversation de nature sociale dont le thème portait sur la fluidité de l'air et le beau temps qui s'annonçait. Le Guide a exprimé l'opinion qu'il ferait beau ; M. Riversk a reconnu les lumières supérieures du Guide a ce sujet en se rangeant immédiatement à son avis.

Les deux hommes ont commencé un jogging fraternel à travers le parc Liteïtchik. Le Guide a accepté de réduire son allure à moins de 50 km/h, afin de laisser une chance à son partenaire du moment. Ivan Riversk, ébloui de gratitude, a immédiatement commencé à respirer de façon régulière en courant, afin de ne pas gêner les Pensées Supérieures du Grand Homme.

Le Guide a été très content de cette journée et surtout d'avoir pu se livrer à son sport favori, qui est le chevauchage d'ours. Il a beaucoup rigolé de la tête que faisait Ivan Riversk quand on l'a monté sur un petit ours de rien du tout et il a donné un de ses ours personnels en souvenir à Ivan Riversk. Ivan Riversk a accepté mais il a dit que ça serait pas facile à faire entrer dans l'avion.

Le Guide a seulement été un tout petit peu fâché du T-shirt « NYPD » que portait Ivan Riversk qui était une véritable pollution visuelle. Le Guide a dit qu'il acceptait qu'on soit moins beau que Lui, ce qui est le cas de beaucoup de monde après tout, mais pas qu'on ait aussi peu de goût qu'un Ministre de l'Intérieur de la France. Il a aussi dit que dans le cadre de son Cycle Sims, il espérait pouvoir interdire certains styles d'habillement moches au Thoulak, quand de nombreux Simmaires s'y seront enfin installés.

Au dernier moment le Guide a reçu un appel de la part du célèbre chef d'entreprise Jabbak le Huttovitch qui désirait parler à Ivan Riversk alors il le lui a passé. Ivan Riversk a eu l'air un peu pâle et s'est mis à parler tout fort, et ensuite il a appelé son Ministère du Budget pour leur parler d'une histoire de détournement de fonds et de 700 millions de simléons qui auraient disparus. Mais ce n'est pas l'affaire du Guide, qui a déjà détourné tous les fonds dont il avait besoin et qui n'a pas d'intérêts dans les affaires du gouvernement simlandais avec l'honorable chef d'entreprise Jabbak le Huttovitch.

Le Guide a raccompagné Ivan Riversk à l'aéroport de Novaya Tulsk vers 15h00 et il lui a souhaité bon retour ainsi qu'à Madame Riversk qui a exprimé le souhait de le revoir afin d'étudier plus en profondeur sa collection de timbres. Le Guide espère qu'Ivan Riversk retrouvera assez vite ces 700 millions de Simléons parce qu'il sait que, quand il s'agit d'affaires, Jabbak le Huttovitch ne plaisante pas. Jamais.

LA TATSETA


LД DISCЦSSIФИ C'ЗST LД'


01 Mai 2014, 20:18
Profil Site internet
Citoyen
Citoyen
Avatar de l’utilisateur

Inscrit(e) le : 17 Juin 2007, 15:44
Argent en votre possession:
191.00

Message(s) : 9541
Localisation : Derrière sa barbiche.
A propos de vous: [url=Lien Ville]Ville[/url] | Région |Image
Visite du Président simlandais dans Notre République
ÉPILOGUE


Image

L'Ennemi du Genre Humain Ivan Riversk a écrit:
Thoulakiens, Thoulakiennes, Camarade La Violette,

Je suis ici devant vous en toute humilité et dans le respect de la République Socialiste de Thoulak, de son histoire, de ses valeurs et de ses traditions. Je vous le dit avec force, je suis le défenseur d'un Simland dans lequel socialisme et capitalisme peuvent cohabiter et même coopérer. Pour cela, croyez moi, mes intentions sont claires et je me réjouis de cette occasion de discuter avec le Camarade la Violette de l'avenir du Thoulak.

Le Thoulak, c'est une histoire riche et complexe. Depuis la fondation de votre état en 1905 par Lev Liouchkov, les gouvernements se sont succédés, certains plus stables que d'autres, mais cet état a toujours su conserver sa culture si profonde. Ces derniers mois alors que l'inactivité a failli vous conduire à l'abîme, c'est votre force de conviction qui a permis au gouvernement de prendre les mesures nécessaires afin d'éviter une régionalisation, et je pense ne pas me tromper en disant que votre guide a aussi entendu votre appel puisque le voilà de retour dans ses fonctions.

Votre gouverneur et moi allons donc prendre le temps nécessaire pour mettre tous les sujets sur la table. Je peux déjà vous dire que le cas de la Ruscovitie sera largement évoqué et que j'ai mandaté la Banque Simlandaise d'Investissement pour réfléchir à la mise en place d'aides financières pour le reprise de votre économie. Le Thoulak et la Fédération ont tant d'atouts à mettre en commun pour peu que notre coopération soit établie sur le respect de l'autre et de son indépendance. C'est, croyez moi, l'idée que je me fait du Thoulak du futur.

Enfin, j'aimerai conclure par ses mots. D'avance je vous prie de m'excuser pour mon russe de circonstances : "Я искренне надеюсь, что Thoulak нашли ее красивые цвета прошлых лет, я бы настоятельно, что непрерывное Thoulak éttoner из нас, и я надеюсь, что с отношениями доверия, что мы будем устанавливать это начало большой сотрудничества."

(Je souhaite profondément que le Thoulak retrouve ses belles couleurs d'antant, je souhaite avec force que le Thoulak continu de nous étoner et je souhaite avec espoir que la relation de confiance que nous allons établir ne soit que le début d'une belle coopération.)

Vive le Thoulak, Vive la Fédération, Vive Simland

John Andrew Rivers,
Président de la Fédération de Simland


CE DISCOURS VOUS EST RETRANSMIS DE FAÇON NEUTRE ET OBJECTIVE PAR LA TATSETA™

LД DISCЦSSIФИ C'ЗST LД'


01 Mai 2014, 20:22
Profil Site internet
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.   [ 6 messages ] 

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :  
SIMLAND | Equipe administrative | Djay/Jaguar : Fondateurs de Simland ; Maël : Gestion du design, codage et administration ; Tonio et Sim Hurban : Gestion de vos demandes administratives et HipHip : Codage du site


©2003-2016 - Simland.eu. Design par ST Software pour Simland.eu. Modifié par Maël & Fololilalimb & hiphip85.
Traduit par Maël Soucaze et Elglobo © phpBB.fr
phpBB SEO. Simland.eu est propulsé par phpBB